Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Château de Celon

Les sources du château de Celon

31 Mai 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Les sources du château

Nous vous avons souvent parlé de toute l'eau qui coule aux abords du château... Vous connaissez les douves qui entoure le corps du logis :

Les anciennes 













Et les nouvelles...






.
Ces douves que nous pensions alimenter par une seule source ...
Nous savions aussi qu'il y avait des puits, dont celui-ci qui est au bord des douves...





Nous savions aussi qu'il y avait des infiltrations d'eau à certains endroits du parc, comme ici ....

 



où dans l'ex futur bassin de Sylvie ...







Mais nous ne savions pas qu'il y avait tant d'eau et de sources dans le domaine:

 

 

En effet, pour être sur de bien connaître le parc avant de travailler à son aménagement, nous avons fait appel à un sourcier !












 







Nous lui avons envoyé un plan cadastral du château et voilà ce qu'il nous a renvoyer. Extraordinaire, n'est-ce pas !
Nous ne savons pas comment il a fait, mais, uniquement avec ce plan il nous a identifié 23 sources ! Soit plus de 50 passages de cours d'eau souterrains dans le domaine.   
Bien sur me direz-vous, c'est normal, le château a été construit pour protéger des étangs et des élevages de poissons. L'étang était d'ailleurs encore là jusqu'au milieu du XXe siècle : Dans cette zone située devant le vieil arbre. Mais de là à imaginer que tant d'eau coulait sous nos pieds....

Même sous le château de l'eau coule ....





















Nous avons déjà eu des remontées d'eau pendant les travaux, mais nous pensions que c'était le creusement des douves qui avait produit ces remontées. C'est la raison pour laquelle nous avions demandé au terrassier de nous faire le dévidoire et ainsi baisser le niveau de ces nouvelles douves :


 
Mais là, la situation devient plus complexe...

Nous allons certainemnt demandé au sourcier de venir au manoir pour que nous puissions identifier, traçer les lignes de ces cours d'eau souterrains et voir où nous pouvons installer des pompes, des bassins, des fontaines, des ruisseaux, voir refaire apparaître l'étang.





















Bien sur terminer l'aménagement du dévidoire


pour réguler les douves. Mais aussi installer des pompes pour récupérer l'eau ! Bien sur des pompes solaires, pour rester dans l'air du temps et dans l'enveloppe budgetaire...


Nous avons surtout hâte de voir le sourcier au travail, pour qu'il nous explique comment il a fait et qu'il nous aide dans nos choix des sources les plus faciles à exploiter.


Comme vous le voyez, comme la première tranche de travaux est terminé, nous travaillons maintenant sur l'aménagement du parc.
Nous avons déjà trouver l'emplacement pour un jardin "zen"

Dans cet espace en triangle, délimité par ces deux rangées d'arbres avec la rivière d'un côté. Nous avons déjà trouvé le style, un mélange de ces représentations :

 





de ce lieu




de ces objets : 


















Pour décorer un endroit paisible, qui nous permettra d'écouter la rivière couler et les fontaines chanter.
















pour info au desssus c'est un "shishi odoshi"
(un chasse chevreuil en japonais)






Bien sur, encore du temps avant tout celà. Notre objectif c'est d'avoir terminé pour mars 2010.
Et voir si en même temps on peut installer sur le côté du chemin d'accès, un parking pour les voitures et un garage couvert pour le tracteur.



 


Vous voyez, là à gauche...Un endroit pour que les visiteurs et les locatoires puissent garer leur véhicules et que votre serviteur puisse garer un bel engin ..........



Rouge 
ou orange !












J'hésite encore ......
Peut-être ouvrir une souscription nous permettrait de voir toutes ces idées se matérialiser. J'ai joué au loto samedi, mais je n'ai gagner que 5 € au lieu des 100 000 € que j'avais demandé. Je ne comprends pas ! 
Peut être vous aviez demandé avant moi ! 
Peut-être qu'il y avait la queue au guichet de la chance !
Peut-être que j'aurai dû réclamer avant d'en avoir besoin ! 

Tant pis ! Je vais continuer à imaginer le parc.......













La chatelaîne va continuer à parcourir les cieux ...
Le jardinier des rêves va poursuivre sa queste... 
Et puis, le symbole est beau.
Toutes ces rivières souterraines, ces cours d'eau secrets, qui parcourent le domaine nourrissant le monde, à l'image de nos envies qui nourissent nos vies. Et qui tordent les arbres comme nos pensées peuvent tordrent nos heures.

 

Lire la suite

Les projets d'un gîte dans l'Indre

12 Mai 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Les projets d'un gîte dans l'Indre

Le château s'installe sous le soleil du printemps. Des familles, des amis, de groupes vont se succéder jusqu'en août pour hâbiter ces murs qui datent de 1450. Construit au moyen-âge pour protéger les prés, les étangs et les rivières du fief de Celon, nous avons fait le maximum pour dans la première tranche des travaux, lui redonner l'apparence de cette histoire.

Nous avons beaucoup investi avec une équipe d'artisans très professionnelle, pour retrouver ces pierres et cette lumière...









Une de nos plus belle réussite c'est d'avoir permis d'unir les pièces du XVe et les extensions du XIXe. Nous ne voyons plus aujourd'hui gràce au travail des maçons de différences entre ces deux siècles. Les fils électriques n'apparaissent pas, le chauffage est sous les dalles, les meubles sont en chêne, les tapisseries sont avec des thèmes du moyen-âge et les murs sont décorés d'armes, de flambeaux et d'oriflammes.











Mais, il nous reste beaucoup de projets à mener. Le premier, c'est bien évidemment le parc. L'article précédent illustrait tout ce que nous voulions faire...




Planter des arbres avec des couleurs uniques








Construire des zones avec des décors différents.









Installer des objets de décoration : puits, bassins, bancs en pierre ou en bois.









Bâtir une cabane en bois, pour dormir ou rêver sous le vieil arbre et contemplant la rivière que nous allons faire courir devant.









Sans oublier bâtir un pont pour franchir les douves et aller vers la rivière.







Le second c'est aménager la salle des fresques :











Nous attendons les devis du maçon pour le crépis sur les murs et celui de l'électricien pour la lumière et le chauffage. Nous allons cet été, nettoyer au maximum cette pièce et terminer de retirer les dernières traces de vieux crépis. 

 Voir, peut-être blanchir les poutres pour éclaircir la pièce et suppirmer ces teintes passées.


 














Et puis, aménager les pièces du rez-de-chaussée des communs, l'une avec certainement un espace jeux : peut-être installer là ce fameux billard, avec aussi baby-foot, juke box, salle de cinéma. En résumé un endroit où des jeunes, des ados, des groupes pourraient faire des soirées et faire du bruit sans gêner les "vieux" à côté.
 



La cave voutée pourrait tout à fait faire l'affaire.... Isolation au sol, chappe de béton, chaux blanche sur les murs, agrandir un peu les fenêtres et agrandir la porte d'entrée. Une belle pièce de 30 m² pour jouer.



A côté dans ce qui est aujourd'hui le garage, nous ferions la salle de détente.

   
Spas à vague.








Sauna



Quelques engins de torture pour sportifs et sportives .......




Une grande douche pour après ....



Tout celà dans la grande pièce du rez-de-chaussée, aujourd'hui pleine de vieux meubles, des matériaux d'hier et de tout ce qui a été démonté dans le château.






L'avantage c'est que la pièce est lumineuse et facile à aménager. Le point négatif, cest que je n'aurai pas d'endroit pour ranger les outils, le tracteur et surtout l'instrument indispensable pour oeuvrer longtemps dans le domaine ....
Comment vous n'avez pas deviné !















Un pick-up....
L'outil sans lequel le gentleman-farmer (qui n'est ni gentil ni fermier d'ailleur) ne pourrait vivre, dans un domaine comme celui-là, avec la foultitude de travaux que nous allons devoir faire.

Vous comprenez donc le flot de projets qui abreuvent les nuits de votre serviteur. Sans oublier que je voudrait bien habiller autrement la façade du château. En recréant une ruine de tour entre les communs et le château, qui pourrait servir d'accès au corps de logis, aux étages des communs, mais aussi à la salle voutée. 
Un peu comme celà 


dans cet endroit là ........



  











Vous voyez, là, dans le coin, à la place de cet accès aux étages, un reste de vielle tour, avec une belle porte d'entrée, peut-être aussi un fronton à moitié en ruine. Et, du verre pour remplacer les parties manquantes... 
Il faut juste imaginer où ce dressaient les anciennes tours pour en remonter, demain, un petit morceau.  
Mais arrêtons de nous faire mal........ Pour l'instant le marquis "de la bourse plate" ne peut que rêver, pendant que nos hôtes profitent des hébergements du château. 

Lire la suite

Le parc du château de Celon

9 Mai 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Le parc

Notre première série de travaux se terminant lentement, nous allons maintenant travailler sur le parc. Bien sur tout n'est pas encore fini. Nous attendons le 14 mai, la deuxième table et les bancs pour la grande salle........

  
Cette table trouvera sa place à côté de l'autre et nous pourrons remettre celle que nous voyons sur cette photo, dans le salon. 








à la place de la petite table ci-contre.




Le menuisier aussi doit venir terminer quelques aménagement :
Dans la cuisine, il doit installer des casiers à bouteilles et fermer certaines parties des meubles

comme par exemple, les encadrements de cet évier.

Mais, ce n'est pas grand chose par rapport à tout ce qui a été fait jusqu'à ce jour.
Il doit aussi installer une plaque en fer pour faciliter le tirage de la cheminée dans la grande salle. 
En effet, si nous voulons utiliser cette cheminée facilement, nous devons trouver des solutions au retour de fumée.  

Comme vous le voyez, plus grand chose à faire à l'intérieur - En attendant d'avoir quelques écus pour aménager le deuxième étage et la salle des fresques -. Nous allons donc consacrer notre énergie à l'aménagement du parc. Déjà, la pelouse autour du château grandit : 

L'entreprise de Mr Laroche qui nous a fait tous les travaux de terrassements et les douves, va devoir faire fonctionner son nouveau micro-tracteur pour tondre cette belle pelouse. Mais nos projets ne s'arrêtent pas à la pelouse.

Voici le plan cadastral du château et nous allons utiliser cette base pour aménager le parc. Vous connaissez déjà le bassin de Sylvie.....








    



Demain, nous devrions avoir une pompe pour remonter l'eau en haut de ce bassin et la faire couler par une petite rivière. Nous donnerons ainsi une animation à ce bassin et nous pourrons aussi nettoyer l'eau, plutôt que de voir l'eau stagner. Pour accéder à ce bassin, nous imaginons une allée de treillages avec des rosiers grimpants ......



Nous pourrions contempler cet espace depuis le vieux gîte.



 



Et, sur le devant du bassin, peut-être une pergola, un banc en bois, un saule pleureur pour donner une dimension plus intime à cet endroit.




Toujours dans ce rapport à l'eau, le parc est longé par une rivière "la Sonne", mais si nous l'entendons, nous le voyons plus. Masquée par des arbres, des taillis, des ronces, la rivière alimentée en partie par nos sources, reste cachée. Nous allons certainement du côté du grand arbre mort, créer une plage. C'est à dire abaisser le niveau du parc à cet endroit pour accéder à la rivière et pouvoir aménager un espace de détente et de contemplation. 













Nous pourrions aussi, adossé à ce grand arbre une cabane en bois. 

C'est l'arbre mort qui se trouve sur une petite colline au milieu du parc. A ses pieds nous aménagerions une plate-forme pour installer cette cabane, dominant ainsi le creux de la rivière que nous pourrions atteindre plus facilement en abaissant le niveau de cette zone.
 


 


Une cabane de 20 m², avec chambre et salle de bain ou alors ...



 





une cabane, pour boire le thé, écouter la rivière couler, dormir en révassant

  



Où regarder les enfants jouer .......













Nous allons devoir avant tout cela, labourer la terre, retirer les pierres, égaliser les espaces, définir les différentes hauteurs du parc et replanter des arbres. Nous ne pouvons faire tous ces travaux qu'à l'automne. 
Ce qui nous laisse du temps pour acheter, statues, vieux puits, margelles, bancs en pierre, claustra et treillages. En 2010, nous pourrions trouver un petit tracteur, avec une remorque pour ramasser le bois, tondre et remuer un peu la terre avant de planter rosiers, arbustes et plantes vivaces.  




Imaginez, châtelain botté travaillant au milieu du parc, avant de regarder le soleil se coucher sur les belles tours de Celon. 






Une autre étape serait aussi de reconstruire les puits qui agrémenent le jardin :  










Non seulement pour protéger mais aussi pour décorer un peu plus ..
 
Il faudra aussi que nous trouvions un sourcier, pour savoir où sont toutes les sources du parc. Car pour faire tout ce que nous voulons faire, il faut non seulement que nous sachions où passe l'eau mais aussi savoir s'il y a suffisament d'eau pour alimenter, rivières, douves et ruisseaux. 

Lire la suite