Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Château de Celon

Jardin oriental

5 Juillet 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Un jardin oriental dans l'indre

Pourquoi pas.....
Il y a un bien un jardin du Pérou à Montpellier...
Un jardin Zen en Corse...
Un jardin acclimaté à Paris...
Un jardin médiéval dans le Cher...
Pourquoi, est-ce que je ne ferai pas un jardin oriental à Celon !

Vous remarquerez que je n'ai pas écrit : jardin japonais. Tout simplement parce que nous voulons le faire vivre en autonomie, alors qu'un jardin japonais demande des actions tous les jours. 

Bon, vous savez comment je travaille.
J'imagine
Je dessine
Je gribouille
Je cherche des idées dans les livres d'images (Je sais un peu lire..., mais les photos c'est mieux pour les jardins !)  
Après il faut chercher les fournisseurs, arpenter internet et ces méandres, feuilleter les pages de commentaires pour valider les choix !
Refaire un plan à l'échelle et calculer l'emplacement de chaque arbre, arbustes et massifs et le faire valider par la châtelaine, descendu de son airbus.
Et surtout attendre l'automne, car c'est uniquement en novembre nous pourrons réaliser tout cela.

Voilà le dessin du parc à ce jour (07 juillet 2009) 


Quelques photos d'arbres pour vous faire rêver !
Déjà comme pour tout jardin merveilleux, il faut un arbre central.
J'ai choisi le Gingko Biloba

Un arbre qui existerai sur terre depuis 270 millions d'années, (à l'époque des dinosaures). remarquez aujourd'hui encore il y a des dinosaures ! Avec autant de dents ou aussi lents. On l'appelle aussi l'arbre aux 40 écus (Un français Mr De Peridy, en a acheté 5 pousses à un anglais pour 40 écus au XVIIIe)
C'est un arbre qui peut vivre milles ans ....
Comme vous le voyez, nous travaillons sur le long terme .


A côté des arbres plus petits et qui pousseront plus vite : des arbres de Judée







En bosquet et par groupe de 3 :
- Père, mère et création pour certains
- Trinité pour les chrétiens
- Coeur, tête et tripes pour les barbares
- Terre, ciel et les reste pour les autres



Pas très loin de là, toujours dans le triangle du jardin entre la rivière et le terrain de foot (Et oui ! Il en faut pour tout le monde) des petites collines pour utiliser la terre du bassin et des pierres pour durcir un peu ce monde végétal.




Sur la photo, vous voyez à gauche,  la douve et la futur entrée du jardin oriental.
pour matérialiser cette entrée nous allons planter des   "exchorda", des plantes d'origines coréennes très rustqiues et avec une pousse très rapide.



Cela fera des arbustes blancs, qui entoureront certainement un portail en bois ou en pierre pour "protéger" l'entrée du jardin. De chaque côté et tout le long des douves des bambous. J'ai déjà les graines .... Il ne manque que le sable pour les faire pousser et pouvoir les replanter cet automne. 






Bien sur, à doite de la photo le futur bassin, dont il faudra affiner la forme. Il sera alimenter par le trop plein des douves qui coulera en suivant un petit ruisseau, au coeur du bosquet de ce jardin. Il nous faudra aussi calculer la profondeur par rapport aux travaux du sourcier. L'objectif étant de récupérer deux ou trois sources qui coulent à 1 mètre de profondeur pour alimenter encore plus ce bassin. Nous ferons repartir à nouveau le trop plein vers la rvière, en construisant au dessus de ce cours d'eau un petit pont, une cabane avec un banc et même un belvédère qui suplomberait la rivère.
















Tout au long des berges de la rivières et au milieu des arbres qui bordent le jardin, nous planterons des azalées. Beaucoup d'azalées, avec de nombreuses variétés pour donner des couleurs aux bords.

Sur les rives du bassin et au milieu des espaces de verdures, nous planterons des cornouillers rouges et des cornouillers blancs













des bruyères callunes ....










Et des érables ....
  
 











Sans oublier des roses grimpantes sur les puits et les pergolas, des bancs pour se reposer et contempler, des glycines pour monter aux arbres et les embellir, du chevrefeuille sur des gloriettes. Toutes ces plantes grimpantes devraient nous permettre de donner une dimension "hauteur" au jardin. 

Vous comprendrez en lisant tout cela que le travail va être difficile à partir d'août. Pourquoi, ce mois là, eh bien parce que pour commencer nous allons avec une débroussailleuse nettoyer tout cet espace et surtout le bord de la rivière. 
Désolé pour les visiteurs, il y aura du bruit dans le jardin.
Le tracteur devrait être là :

Désolé l'image est moche: copie d'une copie d'une copie. mai demain je vous en donnerai une belle.


Je voulais aussi rajouter, ma monture.....

Bon, je vois que vous ne me soutenez pas dans ma recherche !
Vous n'êtes pas seul à ne pas vouloir me soutenir, j'ai rejoué au loto samedi en croyant touché les quelques milliers d'euros nécessaires. Et bien, la Française des jeux, ne m'a pas soutenu. 
Pauvre Capitaine Fracasse ..... Encore que j'ai fait dans l'autre sens. Il a fait du théâtre pour quitter son château et j'en ai fait avant de le trouver !
Puissant, la synchronicité de Carl gustav J. 

  

Lire la suite