Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Château de Celon

Les décors du Château de Celon

29 Mars 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Les décors du châteaux de Celon


La première tranche des travaux du château se termine. Après un an de travaux, vous vous rappelé qu'ils ont commençé le 17 mars 2008, les artisans posent les dernières touches à leurs oeuvres.
Pour le maçon, c'est la cheminée qui sera son ultime réalisation pour cette tranche, avant de re-commençer avec le deuxième étage en septembre.


Là, nous voyons la cheminée en travaux. La poutre qui a été posée par le menuisier semble de travers... Et bien non ! c'est la poutre du plafond qui n'est pas droite, le reste est un effet d'optique.


L'entreprise de maçonnerie est en train de terminer le sol de cette cheminée, avec un récupérateur de cendre. Le travail est vraiment bien fait et et le patron de cette entreprise a vraiment prit à coeur cette réalisation. 
Ce que vous voyez devant c'est une des tables que nous avons reçu et qui va être installer dans cette grande salle. de chaque côté vous retrouver les bougeoirs en forme de fleur de lys.

  
8 de ces bougeoirs sont fixés aux murs de cette pièce. Nous allons installer en avril, deux oriflammes sur ce mur pour terminer la déco, sans oublier notre fameuse fresque sur bois, qui sera accrochée sur le mur de l'entrée.   
 








Ce tableau nous permettra d'évoquer les fresques des autres étages et de valoriser le travail de Raoul-Roger Ballet, l'artiste peintre qui a habité ce château pendant plus de 50 ans.

Au rez-de-chaussée, la cuisine aussi est terminée. Le carrelage a été posé et les joints terminés cette semaine. Les robinets définitifs ont été installés par le plombier et le menuisier va terminer cette semaine les meubles.
Tout n'est pas fini dans cette pièce, il nous restera à acheter les paniers qui habilleront les étagères.













A Pâques, nous espérons avoir le temps de faire la peinture de ces meubles, ou en lazure couleur chêne, ou en blanc cérusé. Sans parler de la peinture de l'escalier que l'on voit derrière.












Quelle couleur ?
Nous ne savons pas encore.
Blanc, rouge, lazure chêne........ Plusieurs écoles s'affrontent. La classique (blanc), la rustique (lazure chêne) et la tranchante (rouge). Vous savez où penche mon coeur.... Rouge, pour mettre en valeur l'escalier et rajouter de la chaleur. Meuble en lazure chêne et escalier, c'est mon tiercé. Mais, le temps qui passe trop vite ne nous permettra peut-être pas de faire ces travaux avant le 18 avril, dâte d l'arrivée de nos premiers apprentis-chatelains. 
Eh oui ! Nous avons commencé à louer les gîtes du château. Essentiellement des week-end pour l'instant et ce sont ces dates de location qui nous pressent.
Toujours à cet étage, le salon s'est enrichi d'un superbe canapé...


    








Un canapé avec un lit convertible (pour les exceptions)

Toujours dans cette pièce, l'armure qui demain se déplacée dans la grande salle









dans le coin ou aujourd'hui, nous avons laissé un vieux pétrin, et une armoire dans laquelle nous cacherons la téle (pour rester dans l'esprit château). Reste à trouver deux meubles bibliothèques pour installer tous les livres que nous laisserons sur place.



Dans la salle à manger, pas de changement, même si nous envisageons de faire des permutations de tapisserie.

 








La vue que nous avons de la baie vitrée est vraiment unique, avec ces arbres vrillés par les ondes telluriques, les premières fleurs du printemps et les douves. Nous avons rencontré dernièrement une visiteuse qui est restée sous le charme de cette vue. Cette photo lui est dédiée. 

Quittant le rez-de-chaussée nous montons l'escalier principal :

avec la vue du palier....





 



  
 
Est-ce que vous ne remarquez rien !!!
Le sol....
Eh oui ! 
Les poseurs sont venus la semaine dernière installer un revêtement de sisal dans tout cet étage. Le toucher est un peu rugeux quand on est pieds nus, mais il finit vraiment bien les pièces. 

 





  






La chambre "de la Marche" est fini, reste à acheter deux ou trois coffres et à remonter les baldaquins. La salle de bain aussi est fini, sans la porte qui sera posée bientôt.












Mais, les étagères sont posées et l'eau coule. Manque encore un peu de déco.... Tant de choses à penser, tant de choses à faire, tant de choses à imaginer....


Nous voyons ici, l'accès à la salle d'eau depuis la chambre. Dommage de mettre une porte...

Nous avions envisagé de poser une porte en fer ouvragé, pour préserver la vue. Mais prix et manque d'artisan, nous ont forcé à oublier cette idée.





Nous avons ici une vue du couloir entre la chambre des jumelles et la chambre "de la Marche" avec un des derniers achats. Une reproduction d'un casque médiéval. Que nous trouions petite, mais qui va parfaitement bien ici. 





Autre chambre achevé, c'est la chambre "de Lagarde" 
 













Reste l'aménagement de la chambre des jumelles et de la chambre "de Céris", mais nous devrions être dans les temps.
Dernière bonne nouvelle, nous avons trouvé une personne pour accueillir les visiteurs et remettre en ordre le château après leurs départs. Un soucis de moins pour la châtelaine, qui jongle entre Moscou, Damas, les recherches d'écus et la lazure des poutres.
Pour terminer, merci à Michelle. Deux fois maintenant qu'elle nous accompagne dans nos travaux. Elle a choisit entre la danse, l'avion et l'amitié. Merci encore.
Et je parle même pas de sa confiture....... Expliquer la jouissance de la première bouchée serait faire injure au plaisir de replonger sa cuillère dans le pot. 
N'ayez crainte vous y gouterez, elle s'est engagée à en fournir pour accueillir nos visiteurs.   

N'hésitez pas,
venez nous voir,
prenez un pinceau,
dessinez une fleur de lys sur la colonne,
une vague sur l'escalier en bois,
un oiseau sur le plafond de la chambre,
un chevalier sur une porte.

N'hésitez pas,
500 ans d'histoire,
des générations de châtelains,
des fresques uniques,
des tours à machicoulis,
une triple charpente (rarissime) 
vous attendent.
 
   

Lire la suite

Cuisine et dépendance

1 Mars 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Cuisine et dépendance

Après les images des fresques du château qui nous ont plongés dans les rêveries d'un artiste unique, un retour aux basiques, la cuisine......

Je ne parle pas de celle d'hier :




Ni de celle d'avant hier













Non, celle que l'on commence à deviner à travers cette voute superbe


  





Et que l'on voit aujourd'hui dans les travaux de finition :










Et oui, pendant quelques jours, nous avons pu oeuvrer dans le château et la pose du carrelage des plans de travail en a été le coeur.



 













Bien sur, tout n'est pas fini, le temps nous a manqué pour faire les joints de ce carrelage. Cela devrait être fait en mars ! Il restera dans cet espace à déterminer de quelle couleur on va peindre l'armature en bois de cette cuisine. Plusieurs réflexions, lazurer le bois en chêne clair, lazurer en blanc, peindre en rouge. Le choix n'est pas fait. Ce choix pourra aussi dépendre de la couleur que nous donnerions à l'escalier, trancher avec des couleurs chaudes, uniformiser avec la même teinte que la cuisine, là encore le choix n'est pas fait. Mais les quelques jours vécu dans ces pièces, nous incitent beaucoup à rester dans des couleurs claires qui donnet de la lumière.


D'autres travaux ont été effectué :
Les lazures des poutres et des portes 














ou comme ici des étagères qui se trouvent dans la salle à manger.




ou dans les passages entre les différentes pièces








Travaux longs et rendus difficiles par la nécessité d'aérer pour faire sécher et celle de laisser respirer les travailleuses  !!!!! Et oui, c'est Sylvie et ses amies qui ont oeuvrés pendant ces jours de février. Qu'elles en soient remerciées, ici.


Nous avons aussi travaillé sur la décoration et la pose des nombreux objets que nous avions reçu :

Le plus voyant, l'armure.....




 installée aujourd'hui dans le salon-bibliothèque, mais qui demain devrait rejoindre la grande salle.





Grande salle décorée de bougeoirs anciens ....























La tapisserie qui sera fixée entre ces bougeoirs, sur ce mur, est en cours d'installation. Il nous faut en effet imaginer un système de fixation.
Système qui a déjà été trouvé pour ce bouclier....




Ou pour cette tenture ....











Et même pour cette superbe tapisserie contemporaine qui se retrouve au haut de l'escalier principal


Dans les fixations de décor, les casserolles ont, elles aussi, trouvées leurs places... 



Reste encore cinq ou six tapisseries à fixer pour que nos investissements trouvent leurs places. Et puis, aussi les luminaires (spots et lustres) à installer. Facile me direz-vous ! Eh bien ! Non ! Les murs n'étant pas plat, les espaces de fixations ne sont pas faciles à trouver.
Dans ce qui reste à faire, n'oublions pas que nous attendons les deux tables de fermes et les bancs pour la grande salle. Les maçons devraient avoir terminer la remise en état de la cheminée dans les 15 jours qui viennent et donc nous serions dans les temps pour cette pièce. Dans nos recherches, nous regardons pour les lits manquants et banquettes et fauteuils et petites tables et chaises et armoires et secrétaires........ Nous prospectons surtout les "dépôts vente", car la bourse des châtelains comme le PIB s'est applatie ces derniers temps. 
Enfin, ce qui nous rends heureux c'est de voir ce que nous avons déjà réussi à faire et la vue du parc qui s'embellit :
Là c'est la verger qui a été planté par le pépiniériste d'Argenton ....Des pommiers de deux ans



Là c'est une vue des arbres aux bords des douves, qui doivent bien avoir 500 ans



 






C'est le charme du château, nous ne travaillons pas dans tous ces travaux pour demain ou pour nos heures de retraites, mais pour un moment qui devarit être encore là dans 500 ans.

Un esprit
Une vision
Un objectif

    




















Comme vous le voyez, les heures ont été bien employés et comme d'autres personnes souhaitent venir fin avril, nous allons devoir accélérer le rythme. Mais en partant le dernier soir, en respirant le château, nous avons sentit qu'il vivait bien toute cette mue et que la lumière qui émanait des lieux, nous montrait que nous étions sur le bon chemin. Grâce à la qualité du travail des artisans, à la coordinatrice des travaux, à tous nos ami (e) s, à tous nos proches, le printemps va être beau à Celon. 

Lire la suite