Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Château de Celon

La toiture du château de Celon

30 Mars 2013 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Le château en 2013

La toiture du gîte de Celon
Nous ne savons pas de quelle année date la toiture du château, la seule choses que nous savons, c'est qu'elle tombe en morceaux.
Après plusieurs rapiécages, après la pose de rustines en ardoise, après le changement de certaines pièces, la réalité s'est imposée.
 
Comme pour la demeure du Baron de Sigognac "Le capitaine Fracasse":
"Deux tours rondes, coiffées de toits en éteignoir, flanquaient les angles d'un bâtiment, sur la façade duquel deux rainures profondément entaillées trahissaient l'existence primitive d'un pont−levis réduit à l'étatde sinécure par le nivelage du fossé, et donnaient au manoir un aspect assez féodal, avec leurs échauguettesen poivrière et leurs girouettes à queue d'aronde. Une nappe de lierre enveloppant à demi l'une des tourstranchait heureusement par son vert sombre sur le ton gris de la pierre déjà vieille à cette époque.De larges plaques de lèpre jaune marbraient les tuiles brunies et désordonnées des toits, dont leschevrons pourris avaient cédé par place ; la rouille empêchait de tourner les girouettes, qui indiquaient toutesun vent différent ; les lucarnes étaient bouchées par des volets de bois déjeté et fendu. Entre ces fenêtres, le crépi, tombé par écailles comme les squames d'une peaumalade, mettait à nu des briques disjointes, des moellons effrités aux pernicieuses influences de la lune.  
le toit partait en lambeaux.
Celon 01
 Combles châteauCelon 070
Heureusement la charpente avec ces poutres, ces jambages, ces pannes et ces chevrons est encore bonne. Nous n'allons devoir changer que la toiture et non l'ensemble du toit.
Le budget ne sera pas le même.
Dâme Sylvie ne s'est pas posée la première question, qui !
Le couvreur qui a déjà posé la toiture des communs
PC260024
 
 
et de fort belle manière d'ailleurs
 
 
Le même couvreur qui a posée la toiture de la métairie
P9270062
 
 
Avec cette touche d'humour
P9270058
 propre aux artisans d'art. Ce couvreur donc va intervenir à nouveau.
La deuxième question que c'est posée la châtelaine, c'est le matériaux.
En effet, la toiture du château est en ardoise, mais l'ensemble des autres bâtiments est recouverts de tuiles. Le premier devis a été fait malgré tout comme à l'origine, en ardoise.
C'est l'Architecte des Bâtiments de France de l'Indre, qui a émis l'idée que la tuile serait aussi appropriée pour ce corps des logis. Demandant une subvention à la Fondation du Patrimoine, nous devions avoir l'avis de ce spécialiste.
Esthétiquement, nous avons été rapidement convaincu de la pertinence de ce choix. Plus de caractères, plus de couleurs, plus d'harmonie avec l'ensemble des bâtiments, plus de chaleurs dans le ressenti avec la tuile.
File0003 bis
Nous pourrons avoir ainsi une identité commune entre ces trois bâtiments, d'âges différents, mais construits avec les mêmes pierres.
La troisème question est le combien ! xxxxx € et xxxx € + 1. Et si nous prennions les tuiles conseillers par l'ABF, le prix esxplosait.
Déjà qu'il est plus cher de poser des tuiles que des ardoises. Mais là, c'était beaucoup trop ! Un compromis a été accepté par les quatre acteurs, l'ABF aura des tuiles de haute qualité sur la partie visible de la route, le couvreur posera des tuiles un peu moins chers sur la partie non visible, la Fondation du Patrimoine et Mr De Montigny sont représentant, aura un bâtiment préservé et la châtelaine restrea dans une enveloppe financière acceptable.
100-0087 IMGP4170045
 
 Garder bien ces images, demain le château n'aura pas la même apparence.
La quatrième question est quand !
Le couvreur a besoin de 35 jours pour réaliser cette toiture.
Nous commencerions les travaux le 15 avril.
Demain...
Nous avons été obligé de refuser des locataires pour ne pas les pénaliser avec ces travaux. Mais le résultat devrait être là pour cet été.
P3280041
   
Nous avons hâte de voir l'harmonie de l'ensemble. Mais avant encore des travaux sur le domaine. Les artisans venaient tout juste de terminer la reconstruction de l'atelier ! Heureusement, le couvreur travaille seul, il n'y a pas de coordination à faire. Juste des photos à prendre. 
Lire la suite

La porte et le tracteur

8 Mars 2013 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Le château en 2013

La porte et le  tracteur

Non, ce n'est pas une fable de La Fontaine ! Ce moraliste n'a pas sévit par ici ...

Nos terres sont plutôt celles du romantisme avec Sand, Chopin et Deschamps ou celles de l'absolu avec Bernanos. Non ! Cette histoire c'est plutôt celle de la chute de la porte ! Quelle porte ! Mais celle de la grange ..

PB040022Il était une fois, Camille, une fille de la Creuse, qui passait par là. Accompagnée par une accorte donzelle, elle voulait mesurer les dimensions de cette grange pour l'aménager en jacuzzy ou peut être contempler le tracteur rouge avec lequel le jardinier parcoure les bois et les champs.

Sous leurs efforts répétés pour franchir cet obstacle de bois blanchi, le vantail céda. Dans un bruit assourdissant, la porte tomba, provoquant ainsi émois et frémissements à ces femmes fragiles. 

Que pensez vous qu'elle fisse.

Non, pas ces femmes !

Mais la porte !

Elle ne trouva rien de mieux à faire que de tomber sur le tracteur qui attendait le printemps.

PB040017Mais en brisant ces attaches et voulant montrer ainsi sa colère d'avoir été martyrisée par ces deux femmes, elle s'effondra sur l'auguste destrier de métal. Détruisant ainsi sous les yeux de nos deux créatures, le tuyau d'échappement, les pipes d'admission et une partie du capot rougeoyant.PB040019PB040021

On aurait pu croire que prenant leurs courage à quatre mains, se rappelant les premiers termes de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges en 1791, nos créatures auraient sortis clefs plates, marteau, clefs à pipes ou tournevis pour réparer non seulement l'auguste porte de la grange, mais aussi ce monstre de métal moderne, le tracteur.

Eh bien ! Que nenni !

Jugeant ce travail indigne de leurs blanches menottes, elles laissèrent la porte en vrac sur le sol et le tuyaux d'échappement brisé sur le même sol.PB050012

Avouèrent-elles leurs méfaits sur le champ ! Utilsèrent-elles la malle poste, le télégraphe ou le pigeon voyageur courriel ?

Point du tout ! Ce n'est que devant le questionnement insistant du métayer, que la vérité se fit jour. 

Adieu ainsi, nouveaux rosiers, arbustes, clématites et autres plantations, les écus de la cassette de notre jardinier changèrent de destination. Maître Léonard, accompagné de dame Véronique, du ainsi parcourir les 10 lieux de Celon à Castel Raoul pour acheter un nouveau collecteur d'échappement.

 PB040019 De l'achat à la réparation, il n'y a qu'un pas pour ce forgeron émérite et les rugissements bruyants de Kubota purent à nouveau s'échapper.

La porte resta béante longtemps...Laissant ainsi le vent et la pluie de l'hiver hanter les murs du bâtiment. Les donzelles, restant elles bien au chaud devant la cheminée.  

Ce n'est qu'hier que le charpentier messire Moreau de Bonnat a pu restaurer cette porte.

 P1010012   et redonner ainsi protection et esthétique à cette grange. 

Quelle est donc la morale de l'histoire ?

Si deux femmes franchissent une porte ensemble, tout ce qui est vermoulue tombe. Si donc vous êtes vieux n'en laisser rentrer qu'une.

Si deux femmes franchissent une porte ensemble, vous risquer de vous casser la pipe, voir pire le collecteur d'échappement. Si donc, vous êtes déjà rouillés, n'en laisser rentrer aucune.

Si deux femmes franchissent une porte ensemble, vous risquer de rester étalés à terre longtemps. Si donc, vous êtes déjà brisés, n'attendez pas qu'elles vous réparent. Ne comptez que sur Léonard !            

Lire la suite