Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Château de Celon

Les projets d'un gîte dans l'Indre

12 Mai 2009 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Les heures du château

Les projets d'un gîte dans l'Indre

Le château s'installe sous le soleil du printemps. Des familles, des amis, de groupes vont se succéder jusqu'en août pour hâbiter ces murs qui datent de 1450. Construit au moyen-âge pour protéger les prés, les étangs et les rivières du fief de Celon, nous avons fait le maximum pour dans la première tranche des travaux, lui redonner l'apparence de cette histoire.

Nous avons beaucoup investi avec une équipe d'artisans très professionnelle, pour retrouver ces pierres et cette lumière...









Une de nos plus belle réussite c'est d'avoir permis d'unir les pièces du XVe et les extensions du XIXe. Nous ne voyons plus aujourd'hui gràce au travail des maçons de différences entre ces deux siècles. Les fils électriques n'apparaissent pas, le chauffage est sous les dalles, les meubles sont en chêne, les tapisseries sont avec des thèmes du moyen-âge et les murs sont décorés d'armes, de flambeaux et d'oriflammes.











Mais, il nous reste beaucoup de projets à mener. Le premier, c'est bien évidemment le parc. L'article précédent illustrait tout ce que nous voulions faire...




Planter des arbres avec des couleurs uniques








Construire des zones avec des décors différents.









Installer des objets de décoration : puits, bassins, bancs en pierre ou en bois.









Bâtir une cabane en bois, pour dormir ou rêver sous le vieil arbre et contemplant la rivière que nous allons faire courir devant.









Sans oublier bâtir un pont pour franchir les douves et aller vers la rivière.







Le second c'est aménager la salle des fresques :











Nous attendons les devis du maçon pour le crépis sur les murs et celui de l'électricien pour la lumière et le chauffage. Nous allons cet été, nettoyer au maximum cette pièce et terminer de retirer les dernières traces de vieux crépis. 

 Voir, peut-être blanchir les poutres pour éclaircir la pièce et suppirmer ces teintes passées.


 














Et puis, aménager les pièces du rez-de-chaussée des communs, l'une avec certainement un espace jeux : peut-être installer là ce fameux billard, avec aussi baby-foot, juke box, salle de cinéma. En résumé un endroit où des jeunes, des ados, des groupes pourraient faire des soirées et faire du bruit sans gêner les "vieux" à côté.
 



La cave voutée pourrait tout à fait faire l'affaire.... Isolation au sol, chappe de béton, chaux blanche sur les murs, agrandir un peu les fenêtres et agrandir la porte d'entrée. Une belle pièce de 30 m² pour jouer.



A côté dans ce qui est aujourd'hui le garage, nous ferions la salle de détente.

   
Spas à vague.








Sauna



Quelques engins de torture pour sportifs et sportives .......




Une grande douche pour après ....



Tout celà dans la grande pièce du rez-de-chaussée, aujourd'hui pleine de vieux meubles, des matériaux d'hier et de tout ce qui a été démonté dans le château.






L'avantage c'est que la pièce est lumineuse et facile à aménager. Le point négatif, cest que je n'aurai pas d'endroit pour ranger les outils, le tracteur et surtout l'instrument indispensable pour oeuvrer longtemps dans le domaine ....
Comment vous n'avez pas deviné !















Un pick-up....
L'outil sans lequel le gentleman-farmer (qui n'est ni gentil ni fermier d'ailleur) ne pourrait vivre, dans un domaine comme celui-là, avec la foultitude de travaux que nous allons devoir faire.

Vous comprenez donc le flot de projets qui abreuvent les nuits de votre serviteur. Sans oublier que je voudrait bien habiller autrement la façade du château. En recréant une ruine de tour entre les communs et le château, qui pourrait servir d'accès au corps de logis, aux étages des communs, mais aussi à la salle voutée. 
Un peu comme celà 


dans cet endroit là ........



  











Vous voyez, là, dans le coin, à la place de cet accès aux étages, un reste de vielle tour, avec une belle porte d'entrée, peut-être aussi un fronton à moitié en ruine. Et, du verre pour remplacer les parties manquantes... 
Il faut juste imaginer où ce dressaient les anciennes tours pour en remonter, demain, un petit morceau.  
Mais arrêtons de nous faire mal........ Pour l'instant le marquis "de la bourse plate" ne peut que rêver, pendant que nos hôtes profitent des hébergements du château. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article