Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Château de Celon

La porte et le tracteur

8 Mars 2013 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Le château en 2013

La porte et le  tracteur

Non, ce n'est pas une fable de La Fontaine ! Ce moraliste n'a pas sévit par ici ...

Nos terres sont plutôt celles du romantisme avec Sand, Chopin et Deschamps ou celles de l'absolu avec Bernanos. Non ! Cette histoire c'est plutôt celle de la chute de la porte ! Quelle porte ! Mais celle de la grange ..

PB040022Il était une fois, Camille, une fille de la Creuse, qui passait par là. Accompagnée par une accorte donzelle, elle voulait mesurer les dimensions de cette grange pour l'aménager en jacuzzy ou peut être contempler le tracteur rouge avec lequel le jardinier parcoure les bois et les champs.

Sous leurs efforts répétés pour franchir cet obstacle de bois blanchi, le vantail céda. Dans un bruit assourdissant, la porte tomba, provoquant ainsi émois et frémissements à ces femmes fragiles. 

Que pensez vous qu'elle fisse.

Non, pas ces femmes !

Mais la porte !

Elle ne trouva rien de mieux à faire que de tomber sur le tracteur qui attendait le printemps.

PB040017Mais en brisant ces attaches et voulant montrer ainsi sa colère d'avoir été martyrisée par ces deux femmes, elle s'effondra sur l'auguste destrier de métal. Détruisant ainsi sous les yeux de nos deux créatures, le tuyau d'échappement, les pipes d'admission et une partie du capot rougeoyant.PB040019PB040021

On aurait pu croire que prenant leurs courage à quatre mains, se rappelant les premiers termes de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges en 1791, nos créatures auraient sortis clefs plates, marteau, clefs à pipes ou tournevis pour réparer non seulement l'auguste porte de la grange, mais aussi ce monstre de métal moderne, le tracteur.

Eh bien ! Que nenni !

Jugeant ce travail indigne de leurs blanches menottes, elles laissèrent la porte en vrac sur le sol et le tuyaux d'échappement brisé sur le même sol.PB050012

Avouèrent-elles leurs méfaits sur le champ ! Utilsèrent-elles la malle poste, le télégraphe ou le pigeon voyageur courriel ?

Point du tout ! Ce n'est que devant le questionnement insistant du métayer, que la vérité se fit jour. 

Adieu ainsi, nouveaux rosiers, arbustes, clématites et autres plantations, les écus de la cassette de notre jardinier changèrent de destination. Maître Léonard, accompagné de dame Véronique, du ainsi parcourir les 10 lieux de Celon à Castel Raoul pour acheter un nouveau collecteur d'échappement.

 PB040019 De l'achat à la réparation, il n'y a qu'un pas pour ce forgeron émérite et les rugissements bruyants de Kubota purent à nouveau s'échapper.

La porte resta béante longtemps...Laissant ainsi le vent et la pluie de l'hiver hanter les murs du bâtiment. Les donzelles, restant elles bien au chaud devant la cheminée.  

Ce n'est qu'hier que le charpentier messire Moreau de Bonnat a pu restaurer cette porte.

 P1010012   et redonner ainsi protection et esthétique à cette grange. 

Quelle est donc la morale de l'histoire ?

Si deux femmes franchissent une porte ensemble, tout ce qui est vermoulue tombe. Si donc vous êtes vieux n'en laisser rentrer qu'une.

Si deux femmes franchissent une porte ensemble, vous risquer de vous casser la pipe, voir pire le collecteur d'échappement. Si donc, vous êtes déjà rouillés, n'en laisser rentrer aucune.

Si deux femmes franchissent une porte ensemble, vous risquer de rester étalés à terre longtemps. Si donc, vous êtes déjà brisés, n'attendez pas qu'elles vous réparent. Ne comptez que sur Léonard !            

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article