Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Château de Celon

Vacances dans

21 Août 2008 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Travaux








Des vacances dans l'Indre

Ne croyez pas que l'été étant là, tout s'arrète. Certes les cigales ont chantés, les blés ont ondoyés, les tomates rougis, les enfants joués, mais d'autres ont travaillés !
Certains parce qu'ils n'avaient pas le choix comme le Comte et la Comtesse des Bordes ou notre châtelaine, d'autres parce que des dates de fin de travaux avaient été donnés et qu'il fallait les respecter .....

Et votre serviteur
Lui, il est parti voir de vieilles pierres, comtempler des filles en bikini, manger un peu trop, faire 2 heures de beach volley en bronzant. La belle vie, quoi !

Le retour fut douloureux.
Mes épaules et mes bras s'en souviennent encore.
Et, je ne parle pas de la poussière.....
Horreur ! Dans le nez, les yeux, la bouche, les cheveux, les vêtements et même dans les livres !

Mais trèves de discours, vous vous impatientez et vous voulez savoir ce que devient le château.

Les entreprises ont presque respectés leurs engagements:



 




Là, ce sont les douves !
Oui, elles sont enfin creusées !
Oui, il y a un problème !




Comme vous le voyez, elles sont déjà sales, nous devons avoir un problème d'évacuation avec la fosse septique qui n'est pas loin, ou avec les drainages d'évacuations de celle-ci. Mais le terrassier a fait le maximum pour respecter ces engagements. Restera à l'automne à trouver d'ou viennent ses refoulements, à renforcer les berges avec des pierres, à aplanir le terrain et à engazonner.


















Mais déjà là, le château trouve une autre dimension avec ces douves qui l'entourent.
Puisque nous sommes dans l'eau, des nouvelles du bassin de Sylvie......

Et, là je suis obligé de faire amende honorable:



En effet, le bassin se remplit petit à petit et en plus avec de l'eau claire. Je crois que nous allons vraiment pouvoir en faire quelque chose de beau et d'harmonieux. Promis. Je ne me moquerai plus. Bien sur il est un peu trop profond, mais en modifiant les niveaux de terre et en récupérant de celle-ci pour entourer les douves, nous devrions pouvoir corriger cet inconvénient.


Dans le corps de logis, les travaux du premier étage ont bien avancés même si rien n'est vraiment fini:


 
Là, c'est la chambre "Pierre de la Marche" avec la mise en valeur de la fresque gràce au crépis. Cela fait vraiment très beau. Mais comme le mur qui la sépare de l'ancien bureau n'est pas encore terminé et qu'il faut encore aménager la salle de bain, nous n'avons pas pu l'installer définitivement avec les lits et les différents meubles.




Voilà, l'ancien bureau, devenu une belle chambre. Pas avec le bon lit, mais on y dort bien. Trop peut-être d'ailleurs.
Là aussi, il reste à faire la salle de bain.










Mais, pour que cet étage deviennent comme cela, il nous a fallu quatre jours de nettoyage et de balayage. Merci au découvreur de l'aspirateur...........


L'autre gros travail de cet été, c'était pour votre serviteur, la préparation de la salle des fresques. Rappelez-vous cette pièce:



Une immense pièce sombre, couverte de fresques et de blasons, avec sur les parties vieges de la peinture verte ou rouge. 










Et regardez maintenant :


La même pièce, après suppression d'une partie des blasons.

































Toutes les parties ou il n'y avait que de la peinture ont été nettoyés et seules les parties vraiment "uniques" ont été préservés. 

















Comme ici, où seule l'image du château a été gardé. Plus quelques blasons pour rester dans l'esprit .... 


Quatre jours de travail intense, mais qui étaient indispensable pour éclairer cette pièce, la rendre habitable tout en préservant l'esprit de l'artiste. Les équipes de maçons pourront en janvier, crépirent les murs. Ils nous restera à trouver une protection pour les fresques, un vernis ou un fixateur, pour que le temps ne les agresse pas trop.

Mais, nous n'étions pas seuls à travailler. Des amis (es) de Sara sont venus et nous ont aidés. Baptiste pour les fresques, Aurélie et Fabiana pour le nettoyage du four à pain (la cuisine d'été) et bien entendu Sara pour le balayage du premier et la surveillance du parc (Sachez, gentes dâmes et beaux sirs qu'Il est important de vérifier avant de partir en excusion que toutes les fleurs et les arbres du parc sont en place .....)


    














Fabiane et Baptiste oeuvrant en devisant.       Aurélie, tueuse d'araignée et aspireuse de tout ce qui traîne (Prends garde Baptiste, range tout.....)


Paul et Stéphanie, pourront eux aussi être inscrit sur le mur des travailleurs, leur aide fut précieuses dans la chûte du vert pas beau des fresques. Sans compter la formation de Paul par Stéphanie, sur l'art de se protéger les mains avec du scotch (Ouaih ! En usine, ils font comme çà les travailleurs.........)

Cet éloge de tout ceux qui ont participé aux travaux d'été, ne serait pas complet si nous ne parlions des  visiteurs. 
Des visiteurs de l'été.....
Des anonymes, qui rentrent en toute décontraction dans la parc et repartent en voyant des gens sales travailler.
Du terrassier qui vient porter sa facture.
Des voisins, qui viennent voir où en sont les travaux.
Des amis (es) de Sylvie qui viennent visiter.
De la voisine du dessus "Yvette, marquise des Bois du Cerf" qui est une lectrice assidue de ce blog (Merci pour tes éloges) 
Et enfin, du "Comte et de la Comtesse des Bordes" qui nous ont fait le plaisir de venir passer un week-end avec nous. Les conditions d'hébergements étaient plus proche du camping que du relais-château, mais ils ne nous en ont pas voulu. Je n'avais rien dit .... Ils pensaient passer un week-end dans une chaumière en travaux.......




   
  

















Nous avons avec eux, pu profiter des brocantes et vides greniers de la région, sans oublier les visites de ruines, villages typiques et restaurants gastronomiques. Vivement l'année prochaine que l'on recomence.  


Qu'ils soient tous remercier ici, pour nous aider à redonner vie et lumière au château.
Ah ! J'oubliais ....


Si on parle de vie et de lumière, on parle aussi d'harmonie et de présence. "Mon refuge et ma forteresse". Il était important de "spiritualiser" les murs et là était sa place. Il veillera en notre absence.....
 



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article