Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Château de Celon

Cuisine et dépendances

13 Janvier 2008 , Rédigé par Bernard de la Marche Publié dans #Projets


L'HUMOUR DE BERNARD (de la Marche)


Jeudi 10, plusieurs entreprises étaient au rendez-vous. 
Le tailleur de pierre rencontrait le maçon, le charpentier croisait le terrassier, l'électricien se mélangeait avec le plombier-chauffagiste (
c'est normal, c'est le même ..... )
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard !


Des devis ont été collectés ....
Des travaux se rajoutent .... (évacuation, tout-à-l'égout)
Les montants s'additionnent ....
La bourse de la châtelaine montre sa peau ....
Plusieurs suggestions : jouer au loto, faire une collecte, monter une association pour la défense du château, ou travailler encore plus ! 
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard !

Les avis et les commentaires perturbent un peu les projets:
Et si, vous gardiez l'escalier !
Comment ! Mettre des fenêtres en PVC, dans un château du XVe ! Hérésie !
Pourquoi vous n'utilisez pas les broyeurs pour les sanitaires, plutôt que de chercher à refaires les évacuations !
Ne comptez pas sur une fin des travaux pour mai, peut-être fin juillet !
Refaites donc tout de suite toutes les toitures !
Attention aux prix des autres entrepreneurs, les miens sont bons, mais pas les leurs !
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard !

Heureusement, quelques infos sur l'histoire. Le maire de Celon nous avait conseillé de rencontrer Mr de Lagarde, qui vit dans une maison de retraite à Badeçon le Pin. Sylvie l'a rencontré et a pu enregister quelques brides sur l'histoire du château. Peu de nouveautés, mais une nouvelle piste avec le fils de Mr de Lagarde qui habite près de Bourges et qui aurait peut-être des infos ou des photos supplémentaires. C'est l'inconvénient d'avoir acheter une seigneurie restée à l'écart du monde, peu de traces (Enfin, heureusement que le château n'était pas connu, sinon nous n'aurions pu acheter que les douves !) 
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard !

Peu de photos nouvelles, juste que si nos représentations des pièces du rez-de-chaussée s'affinent, l'aménagement de la cuisine reste confus. 
 
undefinedLa porte de la cuisine, donnant sur les douves.
 
Bien sur qu'en théorie on peut tout faire, mais les arrivées et les évacuations des eaux doivent tenir compte des murs. Alors pourquoi ne pas faire toutes cette partie là, devant les fenêtres du côté du mur des douves. P1100218.JPGLe coin avec l'évier aujourd'hui sous l'escalier.

 Evier, placards, machine à laver le linge, machine à laver la vaisselle, le long de ces deux murs et puis en retour sous l'escalier les fours, les micro-ondes, les plaques de cuisson, le piano à l'ancienne.



 Le coin sous l'escalier, à transformer en ilot !

Tous ces éléments avançant en ilot vers le centre de la cuisine.

Génial ! 
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard !
 
Non, mais sérieusement, ne pensez-vous pas que c'est une bonne idée. 
Quelques placards pour la vaisselle sur les autres murs, et puis frigo, congélo, voir photos. Au milieu table de ferme, chaises ou bancs. Carrelage mural avec des teintes chaudes (orange ou rouge) au dessus de ces parties eaux, voir le même pour les plans de travail. 
Encore que ces ces plans de travail, la châtelaine les verrait bien en ardoise.
Encore que ces plans de travail, le maître d'oeuvre les verrait bien en pierre.
En contreplaqué marine, nous dira peut-être le banquier.
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard !

Nous avons hâte de voir la cuisine nue ! Pour valider ces idées.
La cuisine nue, pas la cuisinière nue ! Pour éviter d'avoir des idées !
Ah ! Ah ! Ah ! J'aime ton humour, Bernard ! 



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article